La recette indigeste de Peeters

Contrôler, sanctionner, raboter, exclure... sans jamais apporter de véritable solution  au chômage

Depuis des années, les Ministres de l’emploi successifs ont prétendu responsabiliser les demandeurs et demandeuses d’emploi afin qu’ils «s’émancipent et prennent du pouvoir sur leur vie». Le Ministre de l’Emploi  Kris Peeters n’a pas été en reste, comme en atteste la liste de mesures ci-dessous adoptées par le Gouvernement Michel. Or, quand on voit les conséquences de ces mesures sur les publics ciblés, on ne peut faire qu’ un seul constat: c’est tout le contraire que ces mesures engendrent,  à savoir appauvrissement, dépendance et perte de confiance en soi.
  • Suppression du complément d’ancienneté pour les nouveaux chômeurs/euses âgés
  • Instauration d’un service communautaire obligatoire pour les chômeurs/euses de longue durée
  • Obligation, pour les chômeurs âgés (y compris les  pré-pensionnés) de rester disponibles sur le marché de l’emploi jusque 65 ans
  • Réduction du montant de l’allocation du chômage temporaire
  • Suppression de la dispense pour raisons familiales
  • Durcissement des sanctions administratives
  • Contrôles inopinés du domicile en violant la vie privée
Et ce n’est pas fini… Sur la table du gouvernement, il y a aussi la vérification de l’état de besoin pour le bénéfice des allocations de chômage. C’est comme si suite à un accident de voiture, la compagnie d’assurance vous disait: «Comme votre épouse possède un vélo, je ne vous indemnise pas». 
En deux ans, le gouvernement Michel n’a pas cessé de prendre des mesures injustes qui ne touchent que les plus faibles: travailleurs, pensionnés, personnes qui ont besoin d’une allocation pour vivre et les jeunes qui représentent l’avenir de ce pays…
La CSC et les personnes sans emploi sont révoltées par cette politique injuste qui ne répond en rien au chômage. Les sanctions sont purement et simplement arbitraires et l’exclusion de la sécurité sociale paupérise encore davantage la population.

En savoir plus

Rejoignez-nous le 2 février à Bruxelles !

Vous êtes sans emploi et vous en avez assez de vous faire rouler dans la farine par ce gouvernement? Les TSE de la CSC vous invitent à les rejoindre à Bruxelles le 2 février, jour de la Chandeleur. Ils apporteront des crêpes au ministre Peeters, en même temps que leur pétition contre les mesures injustes et indignes prises par ce gouvernement.

Les recettes indigestes du ministre de l'emploi