Fiscalité: ça n'va nin!

En Wallonie, comme dans toute la Belgique, la fiscalité n’est ni juste, ni équitable. Ca n’va nin! La CSC wallonne demande au gouvernement wallon d’user des leviers fiscaux dont il dispose pour mettre en œuvre une fiscalité juste, progressive et efficace.
Le gouvernement wallon suit le modèle du gouvernement fédéral. Austérité + austérité = citoyens écrasés, «spotchis». La précarité va croissant. Pour la CSC wallonne, «Ça n’va nin»! 
Elle a lancé, en janvier dernier, une campagne de sensibilisation de six mois et avance ses propres propositions pour une Wallonie plus solidaire. Après les pensions, les flexi-jobs, les perspectives à ouvrir pour les jeunes et la situation des services publics et du secteur non marchand, c’est la fiscalité wallonne qui se trouve sous la loupe.
Lorsque l’actuel gouvernement wallon s’est mis en place, la CSC wallonne l’a immédiatement interpellé et elle lui a indiqué les balises à ne pas franchir. Il n’en a guère tenu compte! 
Les craintes émises alors se sont donc amplifiées: budget mal ficelé, manque de clarté sur l’assurance autonomie, gel de la réforme des aides publiques à l’emploi (APE), mise en œuvre d’un service minimum dans les transports en commun… Le gouvernement fait sauter les sécurités les unes après les autres. 
À ces dossiers wallons, il faut ajouter la poursuite de la réforme des pensions au niveau fédéral. Cela fait beaucoup à supporter pour les Wallonnes et les Wallons!
Pour la CSC wallonne, ça n’va plus, ça n’va nin et il n’est pas possible de continuer ainsi. Sa campagne de sensibilisation dresse un état des lieux de diverses réalités, décortique les mesures que la CSC dénonce et propose des alternatives aux politiques actuelles.

Contribuer selon nos moyens, recevoir selon nos moyens

«Ce sont les épaules les plus larges qui doivent supporter les charges les plus lourdes»… La CSC le dit et le demande aux gouvernements successifs depuis des années déjà. Avec la 6e réforme de l’Ẻtat, le centre de gravité de la fiscalité s’est peu à peu déplacé vers les Régions. Mais cela n’a pas amélioré la perception des contributions en Wallonie. La CSC wallonne demande au gouvernement wallon qu’il se saisisse des leviers fiscaux à sa disposition pour viser à davantage de justice et d’efficacité fiscales. 
L’actuel gouvernement affirme ne vouloir lever aucune taxe nouvelle. Pourtant, l’impôt n’est pas un gros mot. C’est grâce aux contributions de tous les citoyens que sont financés notamment des services publics et des services collectifs de qualité et accessibles à tous et toutes. Pour cela, la manière de percevoir les contributions doit être équitable et proportionnée. Or, en Wallonie comme dans tout le pays, les revenus du travail sont plus lourdement taxés que ceux du capital. Ça n’va nin! Comme le disent les Femmes CSC: «Nous devrions tous et toutes contribuer selon nos moyens et recevoir selon nos moyens».     
Pour arriver enfin à une fiscalité équitable et efficace, la CSC wallonne défend plusieurs priorités:
  • En finir avec l’évasion fiscale
  • Imposer globalement tous les revenus pour une réelle équité fiscale
  • Imposer davantage les grandes entreprises et les multinationales
  • Prendre l’argent où il est en faisant contribuer davantage les revenus du capital: imposer les plus-values, relever les droits d’enregistrement pour les multipropriétaires,  imposer correctement les revenus locatifs, etc.

Nos outils de campagne :

Suivez nos actualités et campagnes sur notre page Facebook et compte Twitter