A qui profite le crime du chômage?

Chômeurs profiteurs? Et si on parlait aussi des employeurs... C’est ce que proposent les TSE (Travailleurs sans emploi) de la CSC. Ils vous invitent à venir marcher avec eux à Bruxelles le 19 avril, selon un itinéraire très symbolique...

Au quotidien, les personnes sans emploi subissent un tas de préjugés, dont celui d’être des «profiteurs» et de plomber la sécurité sociale.  Ces préjugés indignent les TSE... de même que les mesures gouvernementales qui en découlent: contrôles, sanctions arbitraires et exclusions.  Cette politique est injuste et relègue une partie de plus en plus importante de la population dans la pauvreté.

Parallèlement, depuis les années 80, l’Etat n’a eu de cesse d’inventer de multiples mesures de réduction des cotisations patronales, d’aides à l’emploi et à l’investissement,...
Les employeurs bénéficient donc de transferts financiers qui se chiffrent en milliards pour «créer de l’emploi».  Mais les TSE craignent surtout qu’il ne s’agisse pour la plupart du temps que d’effets d’aubaine.  Aucune étude sérieuse n’a en effet jamais démontré un impact positif sur la création d’emplois.  Il est vrai que ces transferts se font quasi sans conditions contraignantes. Pire:  ils n’empêchent pas les licenciements et autres restructurations même quand l’entreprise ne connaît aucune difficulté. ING, Carrefour, Caterpillar… n’en sont que les exemples emblématiques.

Rejoignez-nous pour dire STOP: 
  • aux transferts financiers injustifiés, inutiles et quasi sans condition bénéficiant uniquement aux employeurs ;
  • aux sous-financement des services publics indispensables à la collectivité ;
  • aux préjugés envers les sans-emploi.
Rendez-vous le 19 avril 2018 à 10h devant l’ONSS, 11 place Victor Horta à 1060 Bruxelles pour une marche qui nous conduira vers la FEB en passant par l’ONEM.  Un itinéraire qui symbolise le chemin emprunté tous les jours, discrètement, par ces sommes gigantesques au profit des entreprises et de leurs actionnaires.
Infos et inscriptions par téléphone (0473 49 59 03) ou par e-mail (kkhourcha@acv-csc.be).